2021 : l’exportation des vins et spiritueux repart à la hausse

Après une année difficile liée à la pandémie, l’exportation de vins et spiritueux repart à la hausse. Le marché rencontre une augmentation de 42,8 %, soit un chiffre d’affaires de 7,42 milliards, par rapport à l’année 2020. Zoom sur le spiritueux le plus raffiné du monde et sur son succès à l’international.

Le succès du champagne français

Les Français ne seraient pas les seuls à apprécier le champagne. Après une baisse d’activité enregistrée pendant le creux de la crise sanitaire, la FEV (fédération des exportateurs de vins et spiritueux), s’exprime fin août 2021 pour communiquer son soulagement face à la hausse des ventes (+42,8 %). Même si le président de la fédération rappelle tout de même que le chiffre d’affaires n’a augmenté que de 8,6 % par rapport à l’année 2019, cet engouement renouvelé pour le marché du spiritueux reste une bonne nouvelle.

Le champagne Français fait toujours autant rêver à l’étranger, avec en tête de liste le Royaume-Uni qui a importé 21,3 millions de bouteilles en 2020. À travers l’histoire, le champagne Français a su faire la différence par son raffinement et son image prestigieuse. Il reste aujourd’hui la boisson privilégiée de toutes les grandes occasions.

De la vigne à la bouteille : tout un art

Sachez avant tout que le champagne est bel et bien un vin. S’il est classé dans la catégorie des spiritueux c’est parce que, contrairement au vin classique, il a subi une distillation.
Les champagnes peuvent provenir de différents cépages. Vous pouvez retrouver par exemple les cépages de chardonnay, à base de raisin blanc, pour le champagne Blanc de Blancs. Le champagne Blanc de Noirs est quant à lui produit à partir du raisin noir des cépages pinot. Si vous souhaitez connaître le secret du champagne, voici pour vous les principales étapes de fabrication : 

  • Le tri : une fois le raisin récolté, les baies sont triées pour ne garder que les meilleurs grains.
  • 1re fermentation : puis, tout comme pour un vin classique, les baies sont envoyées à la cuve pour fermentation.
  • L’assemblage : une fois la fermentation effectuée, vient l’étape de l’assemblage. Car si la plupart des vignerons choisissent leur camp entre raisin blanc et raisin rouge, certains choisissent de mélanger différents cépages. C’est alors l’étape de “la prise de mousse”.
  • La prise de mousse : pour créer ce petit goût sucré et les bulles qui font tout l’intérêt du champagne, les vignerons rajoutent alors un peu de liqueur. Les bouteilles peuvent alors être refermées et stockées pour une seconde fermentation.
  • La 2de fermentation : la liqueur, ajoutée à l’étape précédente, va alors se transformer peu à peu en alcool.
  • Le remuage : après avoir passé un peu de temps au repos à une température de 10 °C, on remue les bouteilles pour diriger les éventuels résidus au fond de la bouteille.
  • Le dégorgement : Sans cette étape, pas de champagne qui fait pop !  Le goulot est placé dans de l’azote à très basse température. Cela aura pour effet de glacer le dépôt qui sera libéré à l’ouverture de votre bouteille.

Comment déguster son champagne

Si le monde entier s’arrache le champagne français, encore faut-il savoir le déguster. Voici pour vous quelques petits conseils pour profiter au mieux de votre plus belle bouteille. Sachez tout d’abord que la température à laquelle vous gardez votre champagne a toute son importance. Pour une dégustation optimum, nous vous conseillons de conserver votre bouteille entre 8 °C et 10 °C. Si elle est trop froide, vous ne permettrez pas aux arômes de se révéler. Si au contraire elle est trop chaude, vous perdrez les précieuses bulles de votre champagne.

Lorsque vous en serez à l’étape d’ouverture, prenez garde à ne pas diriger la bouteille vers vos invités. Tenez fermement votre bouteille par le dessous puis dirigez-la vers le haut. Toujours maintenu par le bas, versez le champagne avec délicatesse dans les verres afin que la mousse ne déborde pas. Privilégiez les cépages chardonnay pour des fruits de mer ou du poisson, et des cépages pinots pour des poissons gras tels que le saumon ou les noix de Saint Jacques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *