Vins du Val de Loire : Millésime 2008

Merci au soleil pour ce millésime 2008 de qualité !

Une grande qualité de vins se profile dans tout le vignoble de Loire, avec des rendements faibles oscillant selon les régions de -10% à -50% (2007) principalement dus au gel d’avril.

valdeloireLe superbe soleil de septembre conjugué aux bons soins apportés aux vignes confirme les bons pressentiments concernant ce millésime. Les blancs s’expriment par une belle intensité aromatique, une grande richesse équilibrée par beaucoup de fraîcheur. Les moelleux, dont les vendanges sont encore en cours, suscitent d’ores et déjà, l’espérance d’un grand millésime. Les rouges sont charpentés, augurant des vins de garde. Les rosés affichent de jolies couleurs et revendiquent un net goût de fruits, avec des arômes floraux.Enfin, les fines bulles s’annoncent avec de beaux arômes, une belle fraîcheur et les degrés adéquats.

Le millésime 2008 promet donc aux consommateurs des vins « sur-mesure », adaptés aux goûts de chacun :

Des vins rafraichissants, friands, aux arômes flatteurs
De grands vins de garde, dotés d’un bel équilibre

Rapide tour d’horizon du vignoble…

Appellations du Vignoble Nantais

Les 1ères récoltes annoncent des vins frais et fruités pour une consommation plaisir dans l’année. Les raisins vendangés plus tard produisent des Muscadet plus complexes avec des notes de fruits plus mûrs, compôtés et une belle rondeur en bouche. La fraîcheur classique des vins septentrionaux est sauvegardée.
Pour les rouges en Coteaux d’Ancenis et Fiefs Vendéens, la qualité est au rdv.

Appellations d’Anjou-Saumur

Pour les rosés, Cabernet d’Anjou et autres Rosés d’Anjou, les vins sont vifs avec un net goût de fruits.
Pour les Chenin, les blancs secs d’Anjou, de Savennières… sont de belle qualité avec toujours beaucoup de fraicheur et d’harmonie entre l’acidité et le gras. Bien sûr, la maturation très lente des moelleux des Coteaux du Layon, des Quarts de Chaume… demande de la patience. Mais la pourriture noble, présente, augure un millésime rare d’une très grande qualité. Les Crémant de Loire et Saumur Brut laissent entrevoir une très belle année de bulles.
Les rouges d’Anjou et les Saumur Champigny (cabernet franc et sauvignon) s’installent dans une concentration harmonieuse.

Appellations de Touraine

C’est également une récolte de beaux Touraine (gamay) associant gras et fruité…
Belles maturités et beaux équilibres pour les Chinon, Bourgueil, Saint Nicolas de Bourgueil (cabernet franc)…
Les vins blancs secs de chenin – Vouvray, Montlouis-sur-Loire… – sont prometteurs, vifs et harmonieux. Les Touraine blancs (sauvignon) sont eux aussi de parfaite qualité : très riches avec une acidité présente mais un bel équilibre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *