Vins du Val de Loire : Millésime 2007

valdeloireAprès un début d’année très précoce, la vigne a renoué avec les normes d’un vignoble septentrional. La rigueur des viticulteurs dans les soins apportés à la vigne, le temps ensoleillé avant les vendanges ont permis une fin de maturation idéale et des conditions de récoltes optimales.
Les premiers mois de l’année, particulièrement secs et chauds, ont engendré une précocité exceptionnelle du cycle de la vigne. Lors de la période estivale, les conditions fraîches et pluvieuses ont ralenti le cycle végétatif de la vigne. Selon les régions, Il n’y avait plus que quelques jours à 2 semaines d’avance début septembre. Et, pour certains cépages moins précoces, comme le Cabernet Franc, le cycle a retrouvé des normes saisonnières.

Les conditions climatiques difficiles rencontrées ont imposé aux viticulteurs la plus grande vigilance. D’autre part, la coulure (la fleur de vigne tombe) et le millerandage (la fleur donne un petit fruit) générés par ce climat ont favorisé une régulation naturelle du rendement.

La bonne surprise est la météorologie du mois de septembre : beau temps ensoleillé, températures moyennes, et absence de pluie – que tout le bassin de La Loire viticole a pu mettre à profit.

On retrouve un profil de vin ligérien avec :

  • Un très bon état sanitaire
  • Un degré de sucre satisfaisant et équilibré
  • Une acidité légèrement supérieure aux dernières années
  • Un rendement inférieur aux années moyennes

Tour des vignobles au 4 octobre :

Touraine

Nous sommes certainement sur un niveau quantitatif légèrement inférieur à la moyenne sur les Sauvignon et dans la moyenne sur les Gamay, mais pouvant atteindre 10 à 15% sur les secteurs de Vouvray et Chinon

Anjou-Saumur

La météorologie clémente du mois de septembre permet d’avoir une très bonne qualité sanitaire sur l’ensemble des cépages. Les vendanges concernant les appellations de fines bulles présentent l’acidité nécessaire à l’élaboration de ces vins.
Concernant les cépages rouges, la récolte a été saine pour le rosé (gamay, grolleau). La météo a permis de patienter sans risque pour les rouges (Cabernet Sauvignon et Cabernet Franc), afin d’obtenir un taux de sucre satisfaisant et surtout de diminuer une acidité qui est légèrement supérieure aux années moyennes.
Le Chenin a destination des blancs secs se présente superbement mais nécessite encore une baisse de l’acidité ; concernant les moelleux les brouillards matinaux de ces derniers jours laissent augurer d’une bonne implantation de la pourriture noble permettant la sur maturation des raisins indispensable pour ce type de produits.

En Pays Nantais

Les taux de sucres sont satisfaisants. Les analyses d’arômes, élargies cette année au réseau maturité, montrent un bon potentiel d’arômes de garde. En revanche, les acidités restent avec un-demi à un gramme supérieur aux dernières années. Certains viticulteurs ont gardé quelques rangs pour faire une vendange tardive car l’état sanitaire est resté exceptionnellement bon, voire très bon avec une absence de pourriture.

Chiffres clés : récolte VQPRD (source VINIFLHOR)

Unité : 1000 hl Moy. 01-05 2006 2007 Evol. 2007/2006 Evol. 2007/moy.
Indre-et-Loire 470 456 466 +2% -1%
Loir-et-Cher 258 242 230 -5% -11%
Maine-et-Loire 923 946 894 -5% -3 %
Loire Atlantique 786 745 576 -23% -27%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *