Tous les secrets des vignobles bordelais

Le Bordeaux est une référence mondiale en termes de vins : dans la région, on produit des crus
reconnus à très grande échelle, recherchés dans tous les continents et liés à une réputation
particulièrement prestigieuse. Connaissez-vous vraiment les secrets du vignoble bordelais ? Zoom sur
une terre donnant naissance aux crus les plus convoités au monde.


Les nombreux vins bordelais

À l’échelle du vignoble bordelais, environ 80% des terres sont consacrées à la production de vin
rouge et 20% sont dédiées au vin blanc comme le relate le site LePetitBallon.com. Grâce à la variété
des sols sur le territoire, il est possible de cultiver différents types de cépages, tout en variant les
pratiques de culture et de vinification : cette richesse est à l’origine de la division du vignoble de
Bordeaux en plus de 60 appellations différentes.
La vigne bordelaise répond à des exigences tout à fait particulières : elle est plantée en rangs palissés
et, par ailleurs, la densité de ceps à l’hectare varie en fonction du cahier des charges de chaque
appellation. De 4 000 pieds par hectare pour le Bordeaux ou le crémant de Bordeaux à 7 000 pieds
pour le Pauillac, le Saint-Estèphe ou encore le Moulis-en- Médoc, chaque viticulteur doit se
conformer à des règles différentes.

Les routes des vins autour de Bordeaux

Afin de s’initier à tous les secrets du vignoble bordelais, il est vivement conseillé de se livrer à un
parcours de l’une des nombreuses « routes des vins ». Par exemple, la « Route des Châteaux »
permet de découvrir les coulisses des grands crus classés, tout en observant les architectures
spectaculaires de certaines constructions locales. Sur la « Route des Côteaux », une autre ambiance
règne : ici, il s’agit de longer l’estuaire, le tout en dégustant des vins aux saveurs à la fois rondes et
fruitées.
D’autres routes offrent des expériences différentes, selon les attentes de chaque touriste : les vins
internationaux et les villages classés sur la « Route du Patrimoine », les châteaux, églises romanes et
bastides ainsi que les vins jeunes sur la « Route des Bastides » et la dégustation de vins rouges, blancs
secs et liquoreux sur la « Route des Graves », aux portes de la forêt des Landes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *