Comment déguster du vin ?

degustation vinUne bouche ample ? Une belle charpente tannique ? Des arômes de chèvrefeuille ? De rhubarbe ? De cuir de Russie ? Ou de poil de nez de rhinocéros tant qu’on y est !? La dégustation du vin serait-elle réservée à une élite et aux seuls experts racornis ?
Certainement pas !

Le vin, une aventure personnelle

On sait aujourd’hui que chacun perçoit un vin selon sa propre sensibilité. Notre perception dépend entièrement de notre histoire et de notre culture, et non directement des caractéristiques sensorielles du vin : ce sont nos souvenirs qui donnent au vin sa coloration hédonique. Alors, même si la culture définit des normes et des critères de qualité pour chaque produit, libre à chacun d’aimer ou de ne pas aimer un vin !

Le vin, une aventure collective

Il faut profiter des commentaires des autres et partager les nôtres pour enrichir notre univers olfactif et gustatif, étoffer notre connaissance du vin, afin que chaque dégustation devienne plus riche et plus intéressante.

Nul ne pourra jamais – et c’est heureux ! – ni humer, ni goûter quoi que ce soit à votre place ; alors voici quelques repères pour se lancer : l’œil pour la robe, le nez pour le bouquet, la bouche pour le goût.

L’œil pour la robe du vin

    Votre verre est posé sur la table, vous pouvez évaluer la robe du vin :

  • Sa couleur exacte…
  • Pour les vins blancs, les nuances vont du jaune très pâle au jaune doré, voire ambré.
  • Les rosés s’échelonnent du gris à l’orangé.
  • Pour les rouges, la palette est vaste, du violacé aux nuances orangées dites tuilées en passant par les différentes teintes de rubis.
  • Son intensité (pâle, soutenue, profonde)
  • Sa brillance (vive, franche, terne) et sa limpidité (cristallin, transparent, trouble, laiteux… avec ou sans dépôt).

Prenez votre verre par sa jambe et penchez-le doucement à la lumière pour observer les nuances de sa robe, faites tourner délicatement le vin dans le verre pour observer les « jambes » ou les « larmes » qui vont vous donner une idée de la consistance du vin : plutôt gras et concentré, ou plutôt fluide et léger.

« La couleur c’est le visage du vin, on y lit son âge, son caractère. »

C’est ensuite qu’il faut sentir le vin !

Le nez pour le bouquet du vin

Le nez un organe indispensable du goût !
Plongez votre nez dans votre verre, flairez, inspirez, prenez un peu d’air et recommencez. Vous allez percevoir des senteurs subtiles, puissantes, fraîches, agréables… ou déplaisantes si le bouchon a joué un mauvais tour au vin.

Tous ces arômes vont peut-être évoquer en vous un parfum de fleurs, un dessert aux fruits, une brioche au four, la blague à tabac de votre grand-père, les épices d’un précédent dîner, une cueillette de champignons et bien d’autres encore que vous associerez spontanément à vos souvenirs, à des lieux, des personnes, des émotions.

« Le nez est une sentinelle avancée qui évite bien des surprises à la bouche »

C’est ensuite qu’il faut goûter le vin !

La bouche pour le goût du vin

D’un vin rapidement englouti on n’aura rien vu, rien senti, rien retenu.
Quoi de plus plaisant que de se servir un verre de vin et d’en savourer chaque gorgée ?

Votre vin est-il mince, charnu, suave, capiteux, lourd, corsé, léger, légèrement pétillant ? C’est en faisant rouler le vin dans toute la bouche, en le mâchant avec la langue selon l’usage et en faisant un effort d’attention que vous pourrez en profiter pleinement. Une fois le vin avalé, ou recraché, encore un peu d’attention : vous pourrez dire si le vin est long en bouche ou court, c’est à dire si ses saveurs et ses arômes s’évanouissent rapidement ou s’épanouissent longuement.

Même avec très peu d’expérience, vous pourrez évoquer quelles notes odorantes s’expriment entre l’arrière-gorge et le nez, quelle est la nature des tannins : s’ils sont doux au palais, soyeux et souples, et si votre sensation est agréable.

« Le goût ne se raconte pas, il se goûte. »

Rappelez-vous que ce sont vos propres sensations qui priment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *