Où acheter ses vins ?

À la propriété vinicole

L’achat auprès des vignerons reste une institution. Pour certains, rien ne remplace le contact direct et chaleureux avec les récoltants, qui sont près de 4 000 en Val de Loire.
Votre cave n’est jamais complète s’il manque le « vin copain », le vin que vous avez découvert au restaurant, au cours d’une balade, suite à un conseil particulièrement judicieux ou le nez au vent lors d’une escapade dans les vignobles : un vin qui a une histoire à raconter.
Prenez rendez-vous avec le vigneron que vous souhaitez rencontrer.
Il vous accorde plus de temps et prépare une dégustation conforme à vos attentes.

Les négociants en vins

Par définition, le négociant achète du vin et le commercialise, parfois sous sa marque. Comme le viticulteur, le négociant a sa « patte », il marque ses cuvées de son empreinte.
Soucieux de la qualité de leurs produits, les 60 négociants de Loire présentent des palettes de crus très étendues qu’ils vous proposent en dégustation dans leurs chais.

Les caves coopératives vinicoles

IL existe 16 coopératives en Val de Loire. C’est souvent la prospection touristique ou le bouche-à-oreille qui guident vos pas vers l’une d’entre elles.
Les coopératives regroupent des producteurs adhérents qui répondent à des cahiers des charges très précis. Elles offrent des structures ouvertes au public qui valent le détour et réservent d’excellentes surprises.

Les cavistes (commerçant indépendant)

N’hésitez pas à vous rendre chez un caviste. Celui avec lequel vous pouvez discuter de votre repas, d’une occasion de déguster. Confiez-lui vos goûts, vos attentes, votre budget… Il saura vous conseiller.
Il est là pour vous faire connaître ses découvertes, ses petites bouteilles bien nées ou ses grandes bouteilles prestigieuses. Son talent consiste à vous proposer ou à dénicher pour vous des merveilles ou des curiosités.

Les moyennes et grandes surfaces

Toute l’année, ces enseignes proposent des Vins de Loire à un excellent rapport qualité/prix. Les foires aux vins de l’automne, parfois celles du printemps, sont souvent l’occasion de bonnes affaires, à condition d’y être présent dès les premiers jours. Attention toutefois à l’exposition prolongée des vins à la lumière.

Foires expositions

Les foires régionales réservent d’excellentes surprises. On peut y goûter et y acheter des productions au même prix qu’à la propriété.
Nous pouvons citer par exemple les salons des Caves Particulières (VIF), VITILOIRE, le Salon de l’Agriculture, le Salon des vins et terroirs…

Comment acheter ses vins ?

Les usages ont amené les vignerons à mettre le vin directement en bouteilles et l’achat en cubitainer ou en tonneau se fait de plus en plus rare. Le vin vendu en bouteille offre d’excellentes garanties.
L’achat en tonneau ou cubitainer implique que l’amateur mette lui-même son vin en bouteille.
Cela demande une certaine organisation mais peut être aussi le prétexte à un joyeux après-midi.
La fontaine à vin ou BIB (Bag In Box) rencontre un large succès. Le vin est contenu dans une poche en aluminium sous vide et protégée par un emballage cartonné. Au fur et à mesure que l’on tire le vin, le sac en aluminium se rétracte pour laisser le vin à l’abri de l’air. Un BIB ouvert conserve le vin pendant plusieurs semaines, son utilisation au quotidien se révèle très pratique.

L’étiquette

Véritable habit de la bouteille, l’étiquetage (étiquette et contre étiquette) reste le seul moyen d’identifier son contenu. Les informations sont régies par des règles très strictes, et ce pour le bénéfice du consommateur.

Voici quelques principes de lecture d’une étiquette:

etiquette vin

Le transport

Les vins sont désormais très stables et supportent très bien le transport. Evitez les grandes chaleurs ainsi que les grands froids. Attention aux longues stations dans vos coffres de voiture.
Soyez patients : une fois arrivés, les vins doivent reposer quelques jours avant d’être dégustés.

Les boissons alcoolisées sont l’objet de taxes fiscales qui se matérialisent par une capsule représentative des droits. Cette dernière est apposée au sommet de chaque bouteille, ou peut être un document remis par le vigneron ou par le vendeur de votre magasin. A noter que le vin en vrac doit toujours être accompagné de ce document.
Sur le document figurent : le nom du vendeur, le cru, le volume, le nombre de récipients, le destinataire.
Transporter du vin sans capsule ou sans document d’accompagnement est assimilé à une fraude fiscale et puni comme tel.

Aménager sa cave à vin

    Pour évoluer normalement, le vin doit être conservé dans des conditions précises. La cave idéale est rare, mais de petits aménagements rendront satisfaisants les endroits que vous aurez choisis.

  • Une bonne cave doit être ventilée afin d’éviter l’apparition de moisissures, mais sans excès afin d’empêcher les variations de température
  • Elle doit être sombre car une lumière trop vive altère le vin.
  • Elle ne doit souffrir d’aucune vibration car celles-ci peuvent mettre en suspension certaines matières présentes dans le vin, voire fatiguer les vins
  • Une cave doit être propre et ne doit jamais contenir de produits odorants ni de matières susceptibles de fermenter. Ne stockez pas les oignons ou vos produits de bricolage dans votre cave à vin !
  • La température idéale doit se situer entre 9 et 14°. Installez un thermomètre, vous vérifierez ainsi les fluctuations de températures et pourrez ainsi apporter les modifications nécessaires à l’excellente conservation de votre vin.
  • Les chocs thermiques doivent être évités (passages de tuyaux de chauffage, etc.)
  • Le contrôle hygrométrique de votre cave se révèle aussi important que celui de la température. Le taux idéal d’humidité dans l’air doit être de 70 à 80 %, mesure possible grâce à l’installation d’un hygromètre. Un sol en terre battue, une bonne couche de graviers ou de sable répandue sur le sol permettent une excellente isolation. Si l’endroit est trop sec, il est possible d’humidifier en déposant une bassine d’eau contenant du charbon de bois. Il est préférable d’avoir un taux d’humidité trop important qu’un air trop sec et maintenir une bonne ventilation.

Les armoires à vins

Diverses marques proposent des armoires à vins adaptées aux différents besoins et aux différentes bourses. Leur capacité de stockage peut varier de 50 à 500 bouteilles.
Il est conseillé de sortir ses bouteilles – surtout les grands vins assagis – quelques jours avant de les servir afin d’éviter d’avoir des vins fermés et durs.

Une petite place pour stocker une première réserve

Stocker une caisse ou deux à la maison est possible pour une courte durée. La température ambiante ne nuit pas au vin mais conservez-le dans un endroit assez frais, à l’abri de la lumière et des vibrations. Vous pouvez laisser les bouteilles dans leur carton ou les abriter de la lumière en les emballant dans un papier d’aluminium.

Ranger ses bouteilles dans sa cave

Immédiatement, débarrassez les bouteilles de leurs cartons. En contact prolongé avec les cartons, vos bouteilles risqueraient d’avoir mauvais goût.
Bouteilles couchées ou debout ? Les bouteilles de vin doivent être conservées en position horizontale afin que le bouchon de liège reste en contact avec le vin et ne se dessèche pas.

Constituer sa cave à vin

La qualité d’une cave n’est pas toujours liée à l’importance du budget qui lui est consacré mais plutôt à l’esprit aventureux de l’amateur de vin. Une bonne cave doit répondre à toutes les situations.

    Pour constituer votre cave, il est important avant tout d’analyser votre consommation

  • Quelles quantités avez-vous l’habitude de consommer ?
  • Quelles sont vos préférences ?
  • Avec quelles saveurs aimez-vous les marier ?
  • A quelles occasions les consommez-vous ?

Pensez-y !
Renouvelez, enrichissez votre assortiment pour garder en permanence un minimum disponible pour toutes les circonstances.

Une cave pour toutes les circonstances

La palette des Vins de Loire est unique : à chaque moment, pour chaque occasion, vous trouverez le vin qu’il vous faudra.
Dans votre cave, ayez toujours sous la main par exemple :
Les vins de tous les jours
Des vins simples et francs, d’une bonne vivacité, qui ne sont pas trop chers, un blanc, un rouge, bien nés, qui représentent le terroir.
Les vins d’été
Recherchez la fraîcheur tant en température qu’en goût. Privilégiez les vins vifs, légers, délicats mais francs qui se servent frais.
Les vins du week-end
Il ne s’agit pas de rechercher des vins rares et chers, mais des vins gourmands, élégants, fringants depuis les cuvées printanières jusqu’aux puissantes cuvées de garde.

Les vins de fête

Pour les cérémonies, les retrouvailles, les amitiés qui s’accompagnent obligatoirement de grandes bouteilles convenablement vieillies, gardées pour ces occasions, ou de vins à la mousse délicate, aux chapelets de fines bulles qui puisent leur joie de vivre dans leur fraîcheur.

Le Livre de cave

Avec lui, vous suivez votre stock. Il vous permet de savoir ce qui est disponible et quels sont les vins qui vont arriver à leur apogée. Vous annotez de vos commentaires les vins dégustés pour constater leur évolution (ceci dans la mesure où vous avez plusieurs bouteilles d’une même cuvée), vous notez les achats à prévoir, et ceux de vos amis, proches, relations qui ont partagé avec vous les vins que vous aviez choisis pour eux.

Le plan de cave

Complément indispensable du livre de cave, le plan de cave permet de localiser facilement vos vins.
Quelle que soit l’importance de votre cave, marquez vos casiers ou vos rangées de bouteilles.
Marquez également vos vins de garde à l’aide d’un collier glissé sur le col; cela vous permettra de les repérer sans avoir à les manipuler.
La température est plus basse au niveau du sol, il est recommandé de stocker les fines bulles et blancs secs en bas, puis les demi-secs et mœlleux en niveau intermédiaire et les rouges en haut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *