La France, grande championne des Decanter World Wine Awards 2020

Le Decanter World Wine Awards est le concours de vin le plus important au monde. Depuis 17 ans, l’événement rassemble 56 pays pendant les quatre semaines du mois d’août. Un groupe de 116 experts, composés de Maîtres sommeliers et de Masters of Wine, dégustent chaque vin. Avec pas moins de 3 137 médailles remportées, la France n’a pas failli à sa réputation.

La France s’impose parmi les lauréats

Concernant l’attribution des prix, les experts connaissent la région de production, le style et le prix, mais le nom du producteur et la marque restent anonymes afin de garantir une totale impartialité. Les spécialistes échangent ensuite leurs avis pour parvenir à un consensus sur chaque médaille accordée. Les médailles DWWA sont accordées selon les points que remportent les vins. Le prix le plus honorifique étant le « Best in show ».

La France est la grande gagnante puisque c’est le pays qui a remporté le plus de « Best in show » avec 12 bouteilles, tout style de vin confondu. Bordeaux a obtenu trois médailles dans cette catégorie, dont deux dans la catégorie « Value Best in Show » : un prix qui récompense le meilleur rapport qualité prix. Les vins récompensés sont le Pauillac Château Bellevue-Cardon 2015, le Haut-Médoc L’Orme de Rauzan-Gassies et le Château Lacombe Cadiot 2019.

Ces victoires honorifiques sont de véritables atouts pour les viticulteurs gagnants : ils peuvent apposer par la suite un autocollant sur leurs bouteilles mis en vente ce qui représente un véritable gage de qualité. Les consommateurs sont plus enclins à acheter une bouteille récompensée par des experts, d’autant plus que les Français sont de très bons clients de vins. Il existe même des calendriers de l’avent dédiés au vin, dont une liste exhaustive peut être trouvée sur calendriers-avent.com. Ces récompenses sont aussi un véritable essor pour ceux qui souhaite se lancer sur le marché international, selon Andrew Jefford, co-président des World Wine Awards.

Des règles sanitaires strictes suite au Covid-19

Face au contexte particulier du coronavirus, Decanter, organisateur de l’événement, avait longuement hésité sur la marche à suivre. C’est une approche méticuleuse et novatrice qui a permis de maintenir le concours. Des mesures sanitaires strictes ont été mises en place, comme le contrôle de température avant les portes et l’obligation de porter des équipements de protection individuelles (EPI) pour tous les juges et le personnel.

Les zones de dégustation étaient isolées et, si jamais un expert se retrouvait à moins de deux mètres d’un autre, une étiquette accrochée à un cordon autour du cou se mettait à vibrer. Les crachoirs ont représenté un véritable enjeu en terme d’hygiène et de sécurité, mais une solution a pu être trouvée. Ils étaient remplis de poudre antibactérienne qui se solidifie avec du liquide. La matière produite a ensuite été incinérée avec les déchets jugés dangereux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *