La foire de Chengdu, le plus grand salon du vin chinois, est à nouveau reportée

Initialement prévue du 26 au 28 mars, la foire de Chengdu avait été reportée du 21 au 23 mai. Finalement, elle a été décalée une fois de plus sans qu’aucune date ne soit encore communiquée. Les organisateurs ont expliqué que leur décision respectait les conseils du gouvernement au sujet des rassemblements. Un nouveau report qui ne manque pas d’inquiéter les professionnels du vin.

Des pertes financières importantes dans le secteur du vin

Si les amateurs de vin français n’ont souvent jamais entendu parler de ce salon chinois, ce n’est pas le cas des professionnels. Avec une moyenne de 150 000 visiteurs en trois jours seulement et un chiffre d’affaires autour de 3 milliards d’euros, cette foire de Chengdu est un rendez-vous important pour les exportateurs de vins français. Alors que les exportations ont déjà chuté, l’annonce de ce report retarde encore un peu plus la reprise de l’activité.

Heureusement, les vignobles français peuvent encore compter sur l’achat en ligne. Il semblerait que les particuliers de France s’y soient rapidement convertis pendant le confinement. Il faut dire que toutes les structures nécessaires existent depuis quelques années déjà. Résultat, les sites de vente de vin en ligne comme celui de Jean Merlaut offre un service de qualité déjà bien rodé.

D’autres foires et salons du vin reportés et annulés

La foire de Chengdu est l’une des plus importantes au monde par sa taille, mais ce n’est pas le seul salon du vin majeur à être reporté ou annulé cette année. En Europe, deux salons ont été purement et simplement annulés. Prowein Dusseldorf et Vinitaly Verona n’ont pas été repoussés, mais simplement annulés. Leur prochaine édition aura lieu en 2021.

Le célèbre salon de Hong Kong, Vinexpo Hong Kong, n’a pas encore pris de décision. Cependant, l’éventualité d’une annulation est de plus en plus probable depuis que les vignobles chiliens ont annoncé ne plus pouvoir y participer. Effectivement, impossible pour eux et leurs marchandises de quitter le pays. Or, le salon avait justement mis le Chili à l’honneur cette année.

Une production pourtant peu affectée

La situation actuelle est d’autant plus frustrante pour les vignobles de France et du monde entier que la production n’a pas été vraiment affectée par la situation. Les vendanges étaient terminées depuis longtemps au début de la crise et aucune pénurie de vin n’est à craindre. Le seul problème qu’ils rencontrent, c’est une chute de la consommation.

Plus précisément, c’est la chute des exportations qui est la plus importante. Les Français ont un peu diminué leur consommation, mais la vente en ligne a facilement pris le relais et les ventes de vin sont restées assez stables. Or, les producteurs aimeraient qu’elles augmentent un peu pour compenser leurs pertes sur les exportations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *